Soirée du 29 avril

Le samedi 29 avril à partir de 18h à l’UBS nous proposons 5 heures d’information, de réflexion et d’échange sur les OGM.

18h – 19h30 : 1ère partie

Amphi 1 :  OGM et religions  par Jean Claude Pierre

La transgénèse, qui permet à l’homme d’interférer en profondeur dans les processus naturels, ne laissent aucun courant de pensée indifférent… en particulier, elle interpelle fortement les religions monothéistes qui, toutes, sont amenées à en débattre. Leurs positionnements méritent d’être mieux connus ; Jean-Claude Pierre, militant associatif attentif à la dimension éthique de la préservation de l’environnement, s’attachera à les présenter de la manière la plus objective possible.

Amphi 2  : Une Bretagne sans OGM ? L’exemple du Val d’Aost avec Julian Pondaven qui présentera le travail du Réseau Cohérence est les propositions pour une Bretagne sans OGM, et Chantal Certan élue du Conseil Régional de la région autonome du Val d’Aost (Italie) dans laquelle une loi anti-OGM est en vigueur.

Salle 1 : Présentation de la campagne « Stop GE Trees ! » (Arrêtez les arbres OGM)  par Nina Holland militante de Field Liberation Movement, (Mouvement de Libération des Champs ) est un collectif informel de citoyens préoccupés de Bruxelles, la Flandre et la Wallonie, qui agit pour que le Belgique reste libre de cultures d’OGM en plein champ. Les arbres OGM, autorisés en Belgique, sont peu connus par le public. Pour le coup, le fauchage est un peu compliqué.

19h30 – 21h pause restauration, visite des stands

21h – 23h : 2ème partie

Amphi 1 :  « Les OGM au présent et au futur » par Christian Vélot et Joël Spirou
Le Criigen (Comité de recherche et d’information indépendantes sur le génie génétique), est un groupe transdisciplinaire et international d’expertise sur les bénéfices et les risques des biotechnologies et leurs produits. Son actuel Président, le Dr Joël Spiroux, expliquera comment cette organisation unique au monde œuvre, depuis près de 20 ans, contre la carence et l’opacité d’évaluation des OGM agricoles ainsi que des pesticides qui y sont associés et autres xénobiotiques, mais aussi pour l’information du grand public. Le Dr Christian Vélot, quant à lui, Président du Conseil scientifique du Criigen, brossera un tableau général des différents types d’OGM sur la base de leurs modes d’obtention, depuis la transgenèse (organismes transgéniques) jusqu’aux nouvelles techniques de manipulation du vivant, en passant par la mutagenèse aléatoire (OGM cachés). C’est dans un langage accessible à tous que C. Vélot abordera ces différents aspects, mais avec une analyse critique, tant du point de vue du scientifique utilisateur de ces technologies (dans le cadre de son activité de recherche fondamentale), que du citoyen soucieux de remettre la science au service du bien commun.

Amphi 2 : « Ecocide, pour une reconnaissance des droits de la Terre » par Valérie Cabanes, introduction d’Arnaud Apoteker
L’écocide désigne le crime de destruction de ce qui est nécessaire à la vie pour exister. Conçu dans les années 1970, il a pris un contenu juridique, afin de criminaliser la destruction des écosystèmes. La juriste Valérie Cabanes, porte-parole du mouvement End Ecocide on Earth (« arrêtons l’écocide planétaire »), milite pour faire aboutir cette revendication à l’échelle internationale.  La reconnaissance de l’écocide est une des motivation de la mise en place du Tribunal International Monsanto qui s’est déroulé à La Haye en octobre 2016 et dont Arnaud Apoteker était coordinateur.

Salle 1 : Conférence de Tran To Nga, militante vietnamien, victime de l’Agent Orange, en procès contre  les géants de l’agro-pétro-chimie dont Monsanto et André Bouny, président du « Comité International de Soutien aux victimes vietnamiennes de l’Agent Orange et au procès de New York » (CIS), auteur du livre « Agent Orange, Apocalypse Viêt Nam »